En début d’année, je m’étais dit que j’allais me lancer dans l’aventure Bordeaux-Toulouse à vélo.

Finalement, comme chaque année, passé le mois de janvier, je revois mes bonnes résolutions à la baisse. Du coup, Bordeaux-Agen ça m’ira bien !  😊

Bordeaux

Classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco pour son unité patrimoniale, j’arrive à Bordeaux en majesté ! 

Oui, je m’y crois un peu… Mais après tout, c’est LA vitrine mondiale de la viticulture. Son prestige et sa renommée ne sont plus à faire… Alors c’est certain qu’en arrivant à Bordeaux, je prendrais le temps de découvrir la ville et la Cité du Vin tout en longeant la Garonne avec mon super biclou Véloccitane. En plus, le fleuve offre un miroir superbe sur les élégantes façades girondines.

J’en profiterai pour déguster des bons vins. Mais, lesquelles ?… J’hésite encore entre les couleurs (rouge, blanc, rosé), les cépages (merlot, cabernet, sémillon, sauvignon…) et les appellations (Médoc, Sauterne, Margaux ou Saint-Julien). Y a l’embarras du choix ! Je pourrais même boire le vin de l’Entre-deux-mers ! Ça tombe bien c’est aussi le chemin que j’emprunterai jusqu’à Agen ! 

Les paysages urbains bordelais laissent rapidement place à une ambiance bucolique de vignoble. Je fais une première halte à Créon ; bastide d’origine anglaise et pleine de caractère, elle possède une ravissante place carrée à arcade. Puis à quelques kilomètres de là, perchée sur une colline, je m’arrête admirer l’incontournable Abbaye de La Sauve-Majeure. Je trouve ses sculptures très détaillées impressionnantes tant par leurs précisions que par leurs états de conservation.

Comme une envie d’escapade dans les vignobles de Saint-Emilion ?

On m’a dit que se rendre à Saint-Emilion est comme une obligation ; pour ne pas dire un « pèlerinage » pour qui veut poursuivre la découverte du monde du vin. Le chemin quitte la voie verte et traverse de magnifiques vignes. Les voies sont partagées et relativement vallonnées. Elles ont l’avantage d’être peu fréquentées. 

A Saint-Emilion, l’architecture est juste re-mar-qua-ble ! Whaooou ! 😍 Elle se marie parfaitement avec la viticulture. Encore une occasion de me sentir en majesté ! 👑

Et si je m’autorisais cette petite échappée? Après tout, je sais pertinemment que Véloccitane peut me construire un séjour sur-mesure. Et, si je leur demandais ça ?

Des vignobles aux riches bastides…

Le long du Canal Garonne, les vignobles s’effacent peu à peu pour laisser place à des paysages de pays de cocagne. Top ! L’architecture des villages joue avec la géométrie des vergers et des champs rectilignes…

Au fil de l’eau, je flâne, je rêve… Je m’écarte de temps à autre du Canal pour découvrir de célèbres bastides édifiées entre le XIIème et le XIVème siècle : Sauveterre-de-Guyenne, La Réole, Damazan…

Et, voilà que j’arrive paisiblement sur les superbes coteaux de Marmande riche de ces cultures maraîchères : ici c’est le paradis de la fraise, de l’asperge et surtout de la tomate. Fondée par Richard Cœur de Lion, « La Jolie » a des jardins remarquables et des espaces verts bien agréables en été. D’ailleurs, j’irai me détendre sur la plage surveillée en bord de Garonne tout en croquant quelques tomates ! Je ne manquerai pas de jeter un œil au cloître de l’église Notre-Dame pour admirer son jardin à la française. 

Après une bonne nuit de repos, je ré-enfourche ma petite reine et passe par Damazan. A l’orée de la forêt landaise, ce village a beaucoup de charme : maisons en colombage ou avec des tons pastel rehaussés par des volets de couleurs vives. En plus, en juillet-août, je peux même faire du  téléski nautique. Pas mal !

Je préfère continuer car on m’a conseillé de faire une halte à Clermont-Dessous. Effectivement, le point de vue est à ne pas louper ! 😘 J’en prends plein les yeux !

Toutes ces bastides à la fois intéressantes et surprenantes ponctuent parfaitement mon parcours. A vrai dire, je ne m’attendais pas à autant de richesse de paysage, de patrimoine et de gastronomie le long de mon voyage !
Le Canal Garonne n’a rien à envier son jumeau Le Canal du Midi ! En plus, y a moins de monde et la route est parfaitement revêtue. Que demander de mieux ?

Enfin Agen !

Et voilà qu’Agen, pointe déjà le bout de son nez ! La « Perle du Midi », comme l’a décrite le poète occitan Jasmin, est la première cité importante depuis mon départ de Bordeaux. Ville classée Art et Histoire, elle est aussi connue pour son Pont Canal. Je ne veux pas rater cette spectaculaire construction aux 23 arches de 549 mètres de long.  

Ce pont qui enjambe la Garonne et offre des deux côtés une vue magnifique… ça m’a bien remit les idées en place ! Finalement, j’ai envie d’aller encore plus loin que la ville des pruneaux ! Alors pourquoi ne pas imaginer la suite d’Agen à Toulouse ?

Décidément, mes bonnes résolutions risquent encore de changer ! Alors, à très bientôt …
… pour un prochain épisode (3/4) de mes vacances de rêve !

Pour toute question :

05 61 71 00 55

Véloccitane – Maison du Vélo Toulouse

12 Boulevard Bonrepos, 31000 Toulouse

 

 

contact(a)maisonduvelotoulouse.com

Demande de rappel

.

Ils parlent de nous

sur Trip Advisor

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter

.

Pour demander la modification ou l’effacement de vos données personnelles cliquez ICI