Vous voulez vous lancer dans l’aventure du voyage à vélo, mais avez quelques doutes concernant les détails pratiques ? Nous ne demandons pas mieux que de vous aider en la matière…

Un cuissard, quesaco ?

Il faut savoir qu’à une époque pas si éloignée, les coureurs cyclistes installaient une escalope au fond de leur short pour se prémunir de certaines douleurs fort mal placées… Aujourd’hui, rassurez-vous, il n’est plus question de chair animale, les choses ont un peu évolué… Un cuissard est composé d’un short, généralement moulant, et de la traditionnelle « peau de chamois », cousue à l’intérieur de celui-ci, celle-ci étant une espèce de matière douce et un peu épaisse destinée à protéger vos parties intimes des irritations… (espèce de couche de bébé un peu aplatie).

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter l’article suivant, bien documenté très édifiant et plaisant à lire :

https://cmontourdefrance.wordpress.com/2013/06/27/vous-avez-dit-mal-au-cul/

Ce qu’il faut savoir :

Néophytes, vous l’ignorez souvent, mais nul besoin de slip sous votre cuissard…l’utilité du cuissard est bien d’éviter un maximum l’irritation liée aux frottements, donc inutile de porter des slips à élastiques venant vous cisailler l’aine…à moins de n’avoir qu’un seul cuissard pour la semaine !

Quel cuissard choisir ?

  • Cuissard avec ou sans bretelles ? L’avantage des bretelles est d’éviter un élastique placé sur le bas ventre, ce qui n’est pas des plus confortable lorsque l’on pédale, a fortiori, le buste incliné vers l’avant (type posture cycliste sur route). Alors oui, les bretelles rendent obligatoire un déshabillage systématique lorsqu’on veut aller au petit coin, mais le confort maximal est à la clé, et on ne va généralement pas se satisfaire non plus toutes les 30 minutes…Après, cela dépendra bien sûr de votre usage : de la longueur et de la fréquence des sorties.
  • Quel budget ? Vous trouverez dans le commerce un choix assez vaste, avec un budget allant de 15€ à 200€ voire 300€ suivant les marques de cuissard…il est évident que l’usage réel que l’on en a (1h de balade 2 fois par an ou 6h de selle par jour pendant 1 semaine) définira le besoin et le type de modèle choisi, sachant que qui peut le plus, peut le moins.

Quelle qualité choisir pour la peau de chamois de son cuissard ?

Il existe de nombreux modèles de tailles et formes diverses, parmi ces modèles, on peut noter :

  • La présence de gel dans certaines peaux de chamois, qui sont alors un peu plus onéreuses…mais on gagne en confort !
  • Peaux de chamois pour hommes ou pour femmes ? Les formes, a priori véritablement étudiées pour l’anatomie de chacun, permettraient une adaptation optimale…dans les faits, les cuissards pour homme possèdent une peau de chamois bien large à l’avant qui, contre toute attente, convient tout à fait aux femmes, j’ai testé la chose pendant plus de 20 ans ! Les peaux de chamois pour dames sont souvent étroites à l’avant, ce qui protège donc moins ; en outre, elles sont parfois mieux adaptées à aller au bar qu’à pédaler…Autre détail important Mesdames, on nous propose parfois de « micro-cuissards » (qui laissent la totalité de la cuisse à l’air libre), pour éviter le fameux « bronzage cycliste ».
    Certes, ces marques de bronzage sont assez peu élégantes, quand on se retrouve en bikini sur la plage…sauf que, l’élastique de bas de cuissard qui frotte sur la selle, après 2h, on s’en passerait volontiers… donc look pinup ou confort, il faut choisir !

Comment prendre soin de mon cuissard, comme il prend soin de moi, et surtout… pour que cela dure !

A laver après chaque usage, idéalement à la main, et de temps en temps à 30°c, si vous y tenez (le lycra supporte mal les hautes températures et le passage en sèche-linge), en optant pour un programme « linge délicat ». En effet, votre cuissard est fragile, et le laver à très haute température ne garantira pas sa longévité…libre à vous d’expérimenter d’autres techniques mais cette recette-là a fait ses preuves, alors si vous voulez faire durer votre cuissard préféré, prenez garde !

Vous êtes joueur et aimez faire de nouvelles expérimentations ? Vous pouvez, Messieurs, consulter ce forum (http://forum.velovert.com/topic/166111-resolu-aide-cuissard-ou-fond-de-cuissard-alias-peau-de-chamois/) et trouver la formule qui vous convient entre cuissards-shorts de bikers larges, généralement utilisés pour le VTT, et les cuissards bien moulants, plutôt utilisés sur route…

Enfin, pour terminer, il est important de souligner que ce qui va diminuer vos sensations douloureuses au niveau de l’assise (pas moins de 40 % du poids du cycliste repose sur la selle et la zone périnéale) reste l’habitude, ainsi, en pédalant régulièrement, vous vous rendrez compte que la chair de votre postérieur – en particulier au niveau des zones de contact avec la selle – s’habitue à ces nouvelles contraintes et termine les sessions moins endolorie au fur et à mesure…Ainsi, un excellent cuissard ne fait pas tout, encore faut-il habituer progressivement votre corps à subir des contraintes inhabituelles et non négligeables !

Comme souvent, la nature est bien faite… alors, à vos selles !

Un prochain article vous orientera vers le choix d’une selle adaptée à votre usage et à votre morphologie, à suivre, donc !

Un sujet vous intéresse et vous souhaiteriez nous voir le traiter ? N’hésitez pas à nous envoyer un email à l’adresse : contact@veloccitane.fr, nous serons ravis de vous aiguiller sur des questions qui vous intéressent vraiment !

Pour toute question :

05 61 71 00 55

Véloccitane – Maison du Vélo Toulouse

12 Boulevard Bonrepos, 31000 Toulouse

 

 

contact(a)veloccitane.fr

Demande de rappel

.

Ils parlent de nous

sur Trip Advisor

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter

.

Pour demander la modification ou l’effacement de vos données personnelles cliquez ICI